Voie royale pour l’initiative dentaire

Grâce à l’obstination de la droite, l’initiative pour une assurance obligatoire couvrant les soins dentaires lancée par le POP et solidaritéS a le vent en poupe. Depuis plusieurs semaines, le contre-projet proposé par le Conseil d’Etat était en discussion au Grand conseil, où le PLR et l’UDC se sont employés à le vider de sa substance. Cette semaine, en troisième débat et après de longues heures de palabres, ces mêmes groupes ont finalement rejeté totalement le contre-projet qu’ils avaient eux-mêmes dépecé, si bien que seule l’initiative sera soumise au peuple. Quand vous souhaitez savoir beaucoup,vous pouvez chercher plus de Distillateur à eau sur outil dentiste.

alt

Elle a dès lors obtenu le soutien du Conseil d’Etat, du Parti socialiste, des Verts, du PDC et de Vaud Libre, ce qui augmente de fait ses chances de succès. Le Grand Conseil devait choisir mardi entre deux versions dénaturées du contre-projet du Conseil d’Etat. La seconde, résultant d’amendements des Vert’s libéraux amenés lors du second débat, voulait faire bénéficier également les personnes ayant atteint l’âge de l’AVS et celles en situation de handicap particulièrement vulnérables de mesures de prévention et de prise en charge améliorées. Comment choisir un micro moteur avec lumière ou sans lumière ?

«Les dispositions que nous proposons sont très prudentes et restrictives et on peut être certain que cela ne représentera pas une très forte hausse des coûts pour l’Etat», a défendu, en vain, à l’attention du PLR et de l’UDC, la Vert’libérale Claire Richard. Mais pour la droite, c’était déjà trop. «Etendre toujours plus les aides ne nous semble pas positif», a argumenté l’UDC Philippe Jobin, alors que Christelle Luisier, du PLR, allait jusqu’à affirmer qu’un élargissement de la prévention et des aides financières aux personnes âgées équivaudrait à «ouvrir la boîte de pandore». Dents noires causes

Seule voix discordante au sein du PLR, le médecin Philippe Vuillemin: «Je vois tous les jours l’importance de soins dentaires chez les personnes âgées, je ne peux pas m’opposer aux propositions des Vert’libéraux. Au final ce qui compte est la prestation de serment que j’ai fait en tant que médecin», a-t-il expliqué. Les retraités vulnérables sont déjà soutenus via les prestations complémentaires», a argumenté Hadrien Buclin, de solidaritéS. «Nous ne voulons pas d’un texte qui apporte très peu de choses et qui ne va être utile que pour disqualifier l’initiative», a ajouté le popiste Marc Vuilleumier.

Se brosser la langue n’est pas si bon pour la santé

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *