Un morceau de lime endodontique oublié dans sa dent

Une Rouynorandienne a poursuivi la clinique dentaire Aline Roy inc. pour plus de 14 000 $ parce que cette dernière ne l’avait pas informée qu’un morceau de lime endodontique se trouvait dans sa dent. Céline Caouette indiquait dans sa déclaration que ce serait la chirurgienne-dentiste Aline Roy qui aurait oublié ce morceau de lime lors d’un traitement de canal.  Vous pouvez comprendre plus de Turbine Dentaire sur www.athenadental.fr

alt

Mme Caouette reprochait également à Aline Roy de ne pas l’avoir informée, à la suite d’un examen complet le 24 avril 2014, qu’il y avait un morceau de lime endodontique dans le canal d’une de ses dents. La dentiste assure, pour sa part, avoir informé sa patiente qu’un morceau de lime se retrouvait dans sa dent. Cependant, le Tribunal note que le dossier médical de Mme Caouette ne porte aucune mention de la présence d’une lime endodontique et que le rapport d’expert soumis non plus.

À la suite de l’examen complet de 2014, Céline Caouette soutient que le traitement de canal recommandé par la dentiste l’était surtout en raison de la présence de douleur. Ainsi, vu la disparition de la douleur, la plaignante annule ses trois rendez-vous. Ce n’est finalement qu’en mars 2016, à la suite d’une douleur importante et d’une infection, qu’elle se rend chez un chirurgien-dentiste d’Ottawa, alors qu’elle est en visite chez des amis, qu’elle apprend la présence d’un morceau de lime endodontique dans son canal de dent. L’expert de la défense Dr Rodier St-Louis et Aline Roy soutiennent que la demanderesse était informée de la nécessité d’un traitement de canal après son examen.

Mme Caouette prend un risque en annulant les rendez-vous pour ce traitement et elle ne peut reprocher quoi que ce soit à Dre Roy, qui agit en chirurgienne-dentiste prudente et diligente en proposant un traitement qu’elle refuse», écrit le juge Henri Richard. Par ailleurs, il a donné raison à Mme Caouette quant au fait que Dre Roy ne l’ait pas avertie de la présence du morceau de lime lors de son examen. «Ce n’est qu’au procès que Dre Roy témoigne avoir informé Mme Caouette de la présence du morceau de lime.

Dentistes: reprise des négociations tarifaires à la rentrée

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *