Plusieurs troubles accompagnent les poussées dentaires :

Ce qui est commun à tous les bébés, par contre, ce sont les crises de larmes qui accompagnent l’arrivée des premières dents, que l’on appelle aussi poussée dentaire.

Celle-ci étant très résistante, cela s’accompagne outil dentiste d’une petite inflammation. Or, qui dit inflammation dit… douleur !

Plusieurs troubles accompagnent les poussées dentaires :

votre enfant pleure quand vous le couchez. A juste titre : Caméra intra-orale en position couchée, la pression sanguine est plus forte, ce qui rend l’inflammation plus douloureuse.

Ces “effets secondaires” de la poussée dentaire ne doivent pas vous amener chez votre pédiatre. Tout devrait rentrer dans l’ordre naturellement.

Veillez toutefois à ne pas mettre sur le contre angle dos d’une poussée dentaire, des symptômes qui n’y sont pas liés.

Comments are closed.