L’ordre national des chirurgiens-dentistes

En France, l’Ordre national des chirurgiens-dentistes est un organisme professionnel, administratif et juridictionnel de défense et de régulation de la profession de chirurgien dentiste. Il rassemble obligatoirement toutes les personnes habilitées à exercer la profession de chirurgien-dentiste en France. Vous pouvez savoir plus de lampe à polymériser sur www.athenadental.fr

alt

L’ONCD, auquel sont inscrits près de 44.000 dentistes, doit “retrouver le sens de ses missions de service public” et “engager sans tarder une remise en ordre” de sa gestion, prévient la Cour des comptes qui pointe les “pratiques dispendieuses” de l’organisme dont les cotisations annelles s’élèvent à environ 20 millions d’euros.

Le rapport public annuel 2017 de la Cour des Comptes constate de graves fautes morales de la part de l’Ordre qui délaisserait ses missions de services publics au profit de la défense d’intérêts catégoriel. En effet le rapport pointe des “indemnités indues”, “une gestion opaque et laxiste” ainsi que le train de vie particulièrement dispendieux de ses conseillers.

Les Sages de la rue Cambon relèvent également que “des indemnités généreuses, parfois même indues” ont été versées aux membres du conseil national. “Le montant des indemnités versées en 2015 aux membres du conseil national a au total dépassé 600.000 euros, dont plus de 400.000 euros pour les huit membres du bureau (soit 50.000 euros par conseiller en moyenne)”, précisent-ils, ajoutant que “de nombreux conseillers nationaux perçoivent, en plus, des indemnités liées à leur participation à des conseils locaux qui peuvent, pour certains, dépasser 20.000 euros par an”.

Face à des pratiques indemnitaires “très disparates” entre conseils locaux, la haute juridiction recommande également de “plafonner” le montant des indemnités servies aux conseillers de même niveau territorial ou de supprimer “les rémunérations manifestement abusives” afin de “retrouver l’esprit de bénévolat”. Elle préconise aussi de “limiter le nombre de mandats successifs au sein d’une même instance ordinale” et de “prohiber le cumul des mandats” après avoir pointé la longévité des dirigeants nationaux.

Le Conseil national siège à Paris, il est composé de dix-neuf membres chirurgiens-dentistes, élus par les conseils départementaux, et de deux conseillers d’État. Il assure une mission de veille juridique à l’échelle nationale, s’assurant du respect des textes de loi par les conseils régionaux et départementaux. Il est consulté par les instances ministérielles lors du vote de lois concernant la santé bucco-dentaire en France.

Les Suisses appelés à donner leurs dents en or au bénéfice des aveugles

 

Comments are closed.