L’herpès labial : comment le soigner

L’herpès labial — plus communément appelé « feu sauvage » — est traitable par un dentiste. On remarque cette infection au coup d’œil, sur la surface ou sur le pourtour des lèvres. Une infection s’échelonne normalement sur une période d’une dizaine de jours pour ensuite disparaître, mais la consultation d’un dentiste s’avère primordiale lorsque les maux s’échelonnent. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez vérifier plus de unité dentaire mobile sur www.athenadental.fr

alt

L’éruption de vésicules est généralement amenée par la fatigue, le stress, une infection ou encore lorsque le système immunitaire est en berne (médication, VIH). L’herpès labial disparaît de lui même sous 7 à 10 jours. Dès l’apparition des premières manifestations de l’herpès labial, les homéopathes recommandent de prendre certaines granules pour stopper son développement.

En stimulant certains méridiens du corps, l’acupuncture arrive à réduire la douleur et les désagréments causés par l’herpès. Ce traitement génère des endorphines, ce qui explique la sensation de bien-être qui en découle. De plus, étant donné que l’acupuncture stimule le système immunitaire, l’organisme peut lutter plus efficacement contre le virus.

L’herpès labial est causé par le virus de l’herpès simplex de type 1 (VHS1). = La fréquence et la durée de l’infection sont variables chez chaque personne. Certaines personnes peuvent être infectées seulement une fois dans leur vie, ou plusieurs fois. Le virus est facilement transmissible ; il se passe facilement d’une personne à l’autre par contact des plaies, soit par l’échange de salive (comme lors d’un baiser) ou en utilisant des objets contaminés (verres et ustensiles). L’apparition du virus après son contact est d’une durée variable.

L’hydratation des lèvres est très importante. L’application de crèmes ou pommades disponible en vente libre peut diminuer la propagation du virus, ou en espacer les récidives. L’application de glace est également conseillée. Il faut rencontrer un dentiste lorsque les lésions ne guérissent pas, ou lorsqu’elles réapparaissent fréquemment. Plusieurs autres symptômes « anormaux » nécessitent l’intervention d’un dentiste, tels que l’apparition de fièvre, de douleur contraignante, de sensibilité accrue aux yeux ou d’engourdissements dans le nez.

Qu’est-ce qu’un ulcère buccal ?

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *