La Suisse abrite des rois de la brosse à dents

A bien des égards, la Suisse est le pays de la brosse à dents. La semaine dernière, le groupe Curaden AG a annoncé s’être lancé dans la production de ces instruments d’hygiène dentaire à Degersheim, dans le canton de Saint-Gall. L’usine est capable de fabriquer 30 millions d’exemplaires de Curaprox par an. Le matériel dentaire est dispensable pour les dentistes, et le micromoteur dentaire est le plus important.

Curaprox? La marque helvétique est moins connue des Suisses que Colgate ou Oral-B mais, lance Ueli Breitschmid, propriétaire du groupe Curaden, «notre notoriété est importante sur nos trois marchés principaux, en République tchèque, Slovénie et Slovaquie». L’entreprise exporte aussi beaucoup au Brésil, alors que 5% de ses ventes se font en Suisse.

La tête d’une brosse à dents Curaprox est composée d’une quantité impressionnante de filaments, 5 460 exactement, ce qui la différencie des autres brosses du marché qui n’en prévoient généralement pas plus de 1 000. La finesse de la fibre utilisée, le Curen, rend cette densité d’implantation possible. D’où un brossage tout en douceur et une minutieuse élimination de la plaque dentaire.

Les brosses helvétiques s’exportent comme des petits pains et, en Suisse, on les adore. Chez Migros, les marques M-Budget, M-Classic sont «made in Switzerland», et les modèles Candida, produits en grande partie au bercail et partiellement en Allemagne. «Seules les brosses manuelles de Oral-B ne sont pas faites en Suisse», selon un porte-parole. «Les brosses à dents de nos marques propres (Dentamed, Jamadu, Prix Garantie) sont fabriquées par Trisa à Triengen», renchérit-on chez Coop. L’an dernier, 5,49 millions de kilogrammes de brosses à dents ont été exportés de Suisse et seulement 370 000 kg ont fait le chemin inverse (voir l’infographie). Même avec le chocolat on n’arrive pas à de telles différences.

Le marché est croissant, et pas seulement dans les pays émergents, où les gens ont désormais les moyens de débourser davantage pour soigner leurs dents. En 1974, les Suisses ont utilisé 6 millions de brosses à dents, un chiffre qui a grimpé à 22,2 millions l’an dernier, selon Trisa. Les Helvètes ne sont donc pas seulement de gros fabricants de brosses à dents, ils figurent aussi parmi leurs principaux consommateur.

Maux de dents, comment soulanger temporairement?

Comments are closed.