La composition de l’amalgame dentaire

Un amalgame dentaire est un alliage de mercure et d’autres métaux utilisé comme « plombage » en dentisterie depuis le début du XIXe siècle. L’utilisation de matériaux alternatifs de la même couleur que les dents est de plus en plus fréquente, car ceux-ci sont plus esthétiques et demandent moins de préparation de la dent. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus d’aéropolisseur dentaire sur produits dentaires.

alt

On parle de carie lorsque l’intégrité d’une dent est altérée par des attaques bactériennes répétées. La prolifération de germes va, en effet, accroître la formation de la plaque dentaire et accélérer le processus de déminéralisation de la dentine. Les caries sont classifiées selon leur stade d’évolution. Lorsque la carie ne touche que l’émail, une simple reminéralisation est suffisante.  Qu’est ce que l’unité dentaire mobile avec compresseur d’air?

Bien que les amalgames puissent encore être considérés comme un matériau de choix pour certaines obturations des molaires, leur utilisation a diminué ces dernières années, car ils n’ont pas la même couleur que les dents et n’adhèrent pas à leur surface. Les matériaux d’obturation alternatifs de la même couleur que les dents sont de plus en plus populaires: ils permettent un résultat plus esthétique et le dentiste doit retirer moins de tissusdentaires. En outre, ils ne contiennent pas de mercure.  Dents noires causes

Mais lorsque la dentine est atteinte, il est nécessaire d’enlever les tissus touchés et d’obturer la cavité formée par l’infection au moyen d’un amalgame dentaire. Il s’agit d’un alliage de mercure et d’argent. Ce matériau est privilégié pour reconstruire une dent abîmée par une carie. Néanmoins, la présence de mercure dans ce type de plombage a poussé l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à émettre des recommandations relatives à son utilisation. Ainsi, des contre-indications ont été formalisées chez les personnes souffrant de pathologies rénales, ayant des antécédents d’allergie au mercure ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Pour réduire l’exposition des patients au mercure, il est préférable de laisser le plombage en place à moins qu’il n’y ait une raison médicale pour les retirer. Toutefois, il pourrait être souhaitable de retirer les plombages chez les patients susceptibles d’avoir des réactions allergiques à l’un des métaux présents dans l’amalgame. Quand le plombage est en place, les patients sont exposés au mercure libéré par l’usure normale de l’amalgame, mais cette exposition est beaucoup plus faible que lors de la pose ou du retrait du plombage.

Vers la formation des maitres d’écoles primaires sur l’hygiène bucco-dentaire

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *