Implants dentaires au mercure: alerte sur les dangers de ce métal

Au Maroc, un dentiste sur deux utilise des implants dentaires. Les déchets de ce plombage gris utilisé pour soigner les caries ou combler les cavités finissent généralement dans les poubelles publiques, ce qui poserait un grand risque pour l’homme et l’environnement. Contenant 50% de mercure, ces implants, appelés “amalgames dentaires”, présentent un risque non négligeable de toxicité pour l’environnement et, de manière indirecte, constituent un danger pour la santé publique. Quand vous souhaitez savoir beaucoup,vous pouvez chercher plus d’éclairage dentaire sur outil dentiste.

alt

Ce constat préoccupant a été dressé par le Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM), dans une étude élaborée de concert avec la Faculté de médecine dentaire de Rabat et la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Si le plomb a été depuis longtemps banni des plombages, le mercure, métal lourd tout aussi polluant y subsiste encore. Le CAPM note que sur les 54% des dentistes qui utilisent toujours l’amalgame au Maroc, 42%  se débarrassent des déchets de ce matériau dans les poubelles publiques. Qu’est-ce que les localisateurs d’apex ?

Un taux supérieur à celui observé en Inde (39% des médecins dentistes). Chiffres à l’appui, le centre met en garde contre la mauvaise manipulation de ces déchets. En effet, seuls 10% des dentistes sondés ont déclaré  avoir un contrat avec des sociétés de récupération des déchets médicaux et pharmaceutiques. Tandis que 90% des médecins dentistes enquêtés n’avaient aucune idée sur la loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination. Par ailleurs, 84% des participants ont déclaré qu’ils n’ont jamais été soumis au contrôle du Ministère de la Santé. Dent noire

Le CAPM cite pour cause principale de cette situation le vide juridique et le manque de sensibilisation par rapport à la loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination. Outre la gestion des déchets d’amalgames produits par les cabinets dentaires, le CAPM cite  une étude de l’OMS qui considère le mercure comme  toxique pour les systèmes nerveux central et périphérique. L’inhalation de vapeurs de mercure peut avoir des effets nocifs au niveau digestif, nerveux, immunitaire, pulmonaire et rénal, et peut même être fatale.

L’Organisation  avait recommandé à cet effet dès 2009 de poursuivre “l’élimination progressive” des amalgames dentaires. Et de souligner que cette enquête qui s’est déroulée entre le 15 avril et le 15 juillet 2017 a ciblé  les  médecins dentistes exerçant dans le privé et le secteur public.

La mauvaise haleine, en parler pour rendre service

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *