Détartrage des dents : la fréquence idéale

Le tartre s’accumule rapidement sur les dents, et le brossage, même régulier et efficace, ne suffit pas à l’enlever. On a donc recours au détartrage chez le dentiste, qui doit avoir lieu au minimum une fois par an. Cependant, pour éviter les maladies des gencives et le déchaussement des dents, la fréquence idéale du détartrage est tous les 6 mois, voire tous les 3 mois lorsque les gencives sont déjà fragilisées. Ce geste mécanique, pratiqué par le dentiste, est indolore et complémentaire d’une bonne hygiène dentaire. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de Nettoyeur ultrasonique sur outil dentiste.

alt

Si elle n’est pas régulièrement éliminée à la surface des dents, la plaque bactérienne peut devenir du tartre par combinaison avec les minéraux contenus dans la salive (phosphates et calcium). Il s’agit alors d’un dépôt dur, rugueux, qui adhère fortement aux surfaces dentaires. Ces caractéristiques favorisent le développement à la surface de plaque dentaire, ce qui explique qu’une fois formé, le dépôt de tartre ne peut qu’augmenter. Irritant et riche en germes, il favorise le développement de maladies gingivales et parodontales. Comment choisir la bonne turbine ?

Certains gestes peuvent être faits à la maison pour éviter l’accumulation du tartre sur les dents. On peut se brosser les dents avec du jus de citron, 1 à 2 fois par semaine, car l’acide citrique ralentit la formation du tartre. Le bicarbonate de soude, utilisé en brossage, 1 à 2 fois par semaine, a également une bonne efficacité. Il a aussi la propriété de blanchir les dents. Ces techniques permettent de diminuer la formation de la plaque dentaire et donc du tartre, mais ne dispensent pas d’une visite annuelle chez le dentiste pour un vrai détartrage mécanique, qui est le seul moyen d’éviter les complications.

Il s’agit de redonner aux dents leur aspect esthétique normal, de recréer un environnement sain pour les dents et le parodonte, et de faciliter le contrôle de l’hygiène bucco-dentaire. La fréquence des détartrages dépend de la quantité et de la rapidité à laquelle se constitue le tartre. Elle est liée à l’élimination de la plaque bactérienne (brossage, fil dentaire…). Votre chirurgien-dentiste définira votre besoin en fonction de ces critères d’évaluation. Un brossage bi-quotidien avec un dentifrice adapté permet ensuite de limiter les dépôts de tartre et d’autres particules sur les dents.

 

Moratoire sur la fluoration de l’eau à Moncton : les élus se prononceront bientôt

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *