C’est dans les Yvelines que les prothèses dentaires sont les plus chères de France

Selon l’observatoire de la Mutualité Française, les Yvelines est le département où le prix moyen des prothèses dentaires est le plus élevé de France. C’est en tout cas ce que met en lumière l’observatoire « Place de la santé » publié par la Mutualité française, qui classe, département par département, le prix des soins auditifs, optiques et dentaires. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus d’aéropolisseur dentaire sur matériel dentaire.

alt

Et selon ce classement, ceux d’Ile-de-France tiennent le haut du panier des départements de France métropolitaine où le prix moyen des prothèses dentaires est le plus élevé. Avec les Yvelines sur la première marche du podium, devant les Hauts-de-Seine et Paris. Ici, une prothèse coûte en moyenne 544 €, contre 452 € sur l’ensemble de la métropole. Le reste à charge moyen (ce qu’il reste à payer après remboursement de la sécurité sociale et d’une éventuelle complémentaire santé) y est de 146 € alors qu’il est de 55 € en France métropolitaine. L’articulateur Magnétique Art-2,savez-vous le prix?

« Lorsque les tarifs sont libres, on observe une tendance à ajuster les prix au pouvoir d’achat des patients », explique le président de la Mutualité, qui fait remarquer que les tarifs sont généralement plus élevés « autour des grandes métropoles comme Paris, Lyon, Marseille ». Un constat que souhaitent nuancer les professionnels du secteur. « Cela fait maintenant plus de trente ans que les tarifs des soins dentaires sont bloqués par la sécurité sociale. Sur 75 % des soins, les cabinets travaillent à perte. C’est pour compenser que le prix des prothèses est relativement élevé », fait valoir Philippe Allemand, président du conseil de l’ordre des chirurgiens-dentistes des Yvelines, qui exerce à Maule. Dent noire

Si ce n’est pas le cas, ça risque d’impacter leur façon de soigner et donc les patients », ajoute-t-il.
« Nous vivons dans un département riche, où les gens sont traités avec les meilleures techniques. Forcément, les coûts sont plus élevés », renchérit le docteur Matthieu Delbos, vice-président de la Fédération des Syndicats Dentaires Libéraux (FSDL) et dentiste à Versailles. Pour lui, les dentistes ont tendance à être pointés du doigt « alors que le coup d’une prothèse dépend aussi du temps passés sur chaque patient ».

 

La start-up de Limoges Borea modernise la prise de teinte dentaire

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *