Arrêter l’extension de la lésion

Plus le déficit minéral s’accroît (en l’absence de reminéralisation spontanée ou par apport de fluor par exemple), plus la lésion s’étend. Au début, la surface dentaire, déminéralisée, prend un aspect crayeux. Fragilisée, elle laisse ensuite pénétrer les éléments agressifs, et c’est l’apparition de tâches brunâtres. Phase suivante, la surface s’effondre.

On en vient à l’extraction, en général en série, avec les multiples problèmes que cela peut engendrer : persistance de la succion et de lacaries stérilisateur dentaire sont observées chez les enfants. Les jeunes patients sont donc la cible prioritaire du traitement Icon. “L’adolescence est aussi une période produits dentaires à risque” note le Dr Bonte.Malgré la possibilité de prendre en charge ces caries, il est tout de même navrant d’en arriver là, alors que le processus est si simple à enrayer. Avec un minimum de rigueur (résister à la facilité du biberon qui ne résout pas tout), d’équilibre alimentaire (la moindre carence peut être nocive pour la santé bucco-dentaire) et d’hygiène dentaire (brossage des dents régulier). En effet, les traitements orthodontiques, comme la pose des bagues, favorisent l’apparition de caries, car certaines zones sont difficiles à atteindre  modèle dentaire  déglutition à un âge où normalement la mastication devrait prendre le relais, persistance également de la respiration buccale (ce qui entraîne des troubles osseux et orthodontiques), alimentation liquide ou semi-liquide et donc déséquilibres alimentaires, troubles gastro-entériques, et problèmes de croissance… Mais aussi défauts de prononciation, perturbations esthétiques, complexes, et difficultés scolaires parfois…. La solution ultime reste l’appareillage, nécessaire jusqu’à l’apparition des dents définitives, parfois menacées, elles aussi, dans ce milieu de “polycaries”…

Comments are closed.